Choco BN, miam miam

 Choco BN pub vintage

Un lointain souvenir de gosse, les biscuits Choco BN. Le plaisir du goûter avec frangin.
Assis autour de la table de la cuisine, nous trempions notre Choco BN dans un verre de lait froid.

Frangin, de ses petites mains malhabiles essayait sans se décourager de séparer les deux biscuits pour racler de ses dents de lait le chocolat du milieu. Le plus souvent, ça se terminait dans un bain de sang et de miettes. Moi je préférais la technique du petit beurre, communément appelée le coup du lapin. Je rongeais le tour en faisant de petits bruits délicats et je finissais le massacre en plongeant mon goûter dans le lait.

Lire la suite

Pub culte ravioli Panzani

Reviens Léon, j’ai les mêmes à la maison.

En 1985, le beau Léon coursait le train Panzani de 11h45 dans l’espoir de se sustenter de délicieux raviolis.

Sa tendre moitié, bravant rhumatismes et arthrose, avait beau lui hurler

« Reviens Léon, j’ai les mêmes à la maison », le Léon continuait sa course folle, bravant les douleurs et le danger, tellement c’est bon les raviolis.

Pub culte ravioli panzani

Le slogan de cette pub culte ravioli Panzani a fait le bonheur de nos récrés et déjeuners de famille.

D’autres publicités cultes Miam miam :

Banga

Belle des champs

Delifrance

Prosper youpla boum

Abracarambar

Picorettes, des petits grains de folie

Picorettes
Capture d’écran YouTube

Picorettes, d’insupportables petites friandises au chocolat :

En 1971, par une belle matinée de printemps (on ne peut lancer un tel délice par un jour de grisaille), elles sont arrivées les légères et croustillantes « Picorettes ». D’adorables boules de soja soufflé, enrobées de chocolat au lait, toutes droit sorties des usines Nestlé, comme le « Merveilles du monde ».

Lire la suite

Pub culte Gâteau Delifrance : C’est moi qui l’ai fait

Valérie Lemercier pub Delifrance 1989
Capture d’écran dailymotion

Delifrance : Le paradis noir

Dans la série des pubs cultes de mon enfance, je vous présente celle des gâteaux Delifrance.

Une jeune femme de bonne famille reçoit des invités qui s’extasient devant le dessert, un fabuleux  « paradis noir » composé d’une superposition de génoises, de chocolat et de glaçage fondant.

https://www.youtube.com/watch?v=l5EJ37tm7N0

La pub est sortie en 1989.

Et dans tous les foyers, à tous les repas de famille, y avait toujours quelqu’un pour dire

« c’est moi qui l’ai fait ».

Et croyez moi, ça nous faisait marrer à l’époque. Enfin ça c’est si vous aviez une télé.

Et je ne résiste pas au plaisir d’inclure le lien de la parodie des nuls.

c’est moi qui l’ai fait