Game Boy + Tetris : le duo infernal qui rendait accro

Nintendo Game boy avec la cartouche Tetris

C’est en arpentant les allées d’un magasin de produits d’occasion que la mémoire m’est soudainement  revenue.

Bien mise en valeur dans une vitrine, une console Game Boy attendait patiemment de trouver preneur pour la somme pas si modique de 59 €.

En la voyant, je me suis alors rappelé, qu’il y a maintenant vingt-trois, j’en avais acheté une à la Fnac, me délestant à l’époque de la coquette somme de 120 €. Cela représentait une bonne partie de ma première paye, mais le jeu en valait la chandelle (expression vintage). Il faut dire que dans cette première moitié des années 90, la Nintendo Game Boy représentait le  » must have  » pour les passionnés de jeux vidéo (autrement dit les ancêtres du geek).

Pourquoi ? Parce qu’elle avait inauguré une nouvelle ère, celle du jeu en mobilité. Plus besoin d’un écran TV pour profiter de sa console (contrairement à la Nintendo NES ou la Sega Master System). Avec la Game Boy, on pouvait jouer partout : dans les transports, à la plage, voire même aux toilettes pour les plus hardis.

Bon, OK, avec son petit écran monochrome de 6,5 cm de diagonale (qui n’était même pas rétro-éclairé, la loose) et sa forme un peu basique de pavé, la Game Boy ne vendrait pas du rêve au geek d’aujourd’hui. Mais, il y a une bonne vingtaine d’années, on aurait tué père et mère pour en posséder une.

Game Boy Page d'accueil de Tetris

D’autant que Nintendo avait eu la (très) bonne idée de la vendre en pack avec un jeu devenu cultissime : Tetris. Et, ce nom là, il vous parle forcément. Des formes géométriques tombent du ciel et il faut réussir les emboîter pour former des lignes, qui s’effacent ensuite.

Une petite musique entêtante

Et, plus on avance dans le jeu, plus la vitesse de descente des formes s’accélère et plus il devient compliqué de réaliser des lignes complètes. Les formes finissent alors par s’empiler, pour remonter jusqu’en haut de l’écran… et là, drame, c’est le Game Over !!!

Jeu Tetris sur Game Boy

Un jeu au principe simple, efficace et terriblement addictif ! Frustré quand la partie s’achève, on ne peut pas s’empêcher d’en enchaîner une autre pour tenter de battre son record.

Et puis, il y a cette petite musique entêtante que vous retrouverez en lançant la vidéo ci-dessous.

Une petite vidéo à la qualité relative, mais une vidéo  » maison « . Car oui, j’ai finalement retrouvé ma Game Boy dans un placard. Le revêtement plastique n’avait quasiment pas jauni. La console était parfaitement opérationnelle. j’ai enfiché la cartouche de Tetris et je me suis replongé plus de vingt ans en arrière. Toujours avec le même plaisir.

Autant dire que, même si cette console vaut de nos jours une soixantaine d’euros (voir plus) auprès des collectionneurs, je ne suis pas prêt à m’en séparer. Trop de souvenirs… et l’envie d’en constituer de nouveaux en rejouant de temps en temps à cette console devenue furieusement vintage, à l’image de l’Atari VCS 2600.

J’ai d’ailleurs prévu de défier prochainement Kokitch à Tetris. Comme au bon vieux temps. Bon je risque de me prendre une tôle comme au bon vieux temps. Kokitch est là déesse de Tetris

La minute intello

Sortie au Japon en avril 1989, la Game Boy a été commercialisée en France à partir de septembre 1990.

Outre Tetris, la console portable de Nintendo a vu défiler des jeux marquants comme Super Mario Land ou encore Batman.

Elle a connu un énorme succès mondial, avec des ventes estimées à 119 millions d’unités (en incluant ses déclinaisons Color et Pocket).

Source : Wikipedia

Une réflexion sur “ Game Boy + Tetris : le duo infernal qui rendait accro ”

  • 5 juillet 2018 à 20 h 45 min
    Permalink

    Eh beh moi j avais la Game Gear je crois que c était la marque Sony avec un hérisson bleu super speed qui s appelait Sonic ou Super sonic ou bref…j ai pas une mémoire aussi géniale que la tienne! 🙂

    Ps on se fait une partie de tetris bientôt? 😇

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *