Punky Brewster, série culte des années 80

Punky Brewster Série des années 80

L’autre jour, alors que je papotais tranquillement avec une collègue, à distance raisonnable et dotée d’un joli masque pelucheux bleu, une petite gamine est passée à coté nous.

« Oh, on dirait Punky Brewster », me dit ma voisine de bureau.

Il faut dire qu’elle a presque mon âge ma voisine. On a vu les mêmes séries à la télé. On a entendu les mêmes musiques à la radio et porté des fuseaux et des foulards rose fluo. Enfin surtout elle.

C’est ainsi que nous avons échangé sur nos souvenirs devant la cafetière, presque la larme à l’œil. Enfin surtout elle.

Lire la suite

Pub SNCF carte kiwi, instant culte de 1987

Hier j’ai pris le train. Banal mes zamis. Par contre ce qui l’était moins c’est l’annonceur. Il m’a beaucoup fait rire avec ses messages pleins d’humour. Ça m’a fait du bien en ces temps de pandémie avec cette angoisse palpable du retour du confinement qui plane sur nos têtes.

Ça m’a rappelé leur pub culte des années 80 et sa mélodie entraînante qu’on chantait dans les cours de récré.

D’autres pub cultes des années 80 aux musiques entêtantes ici :

Banga

Rue Gama

Abracarambar

Prosper youpla boum

Belle des champs

Purée Mousline

Mini Mir pub culte 1983

Mini mir

Mini Mir, Mini prix mais il fait le maximum.

Ça c’est du bon slogan car nous les enfants des eighties, nos parents, nos grands-parents, on l’a tous toujours en tête. Ça permet de nous reconnaître entre nous, car quand je sors cette phrase à mes Minikitch, je lis de l’incompréhension teintée d’une légère honte dans leurs yeux. Mais si je sors cette phrase au boulot, on se fait un clin d’œil genre on est de la même tribu, celle qui regardait la télé avec ses rares chaînes, celle qui ne connaissait pas Netflix et celle qui kiffait les pubs et les chaises en moumoute. C’est fort le sentiment d’appartenance.

Lire la suite

Bon anniversaire Kikitch. Le blog vintage des années 70 et 80 fête ses 3 ans !

Anniversaire Kikitch

L’anniversaire de Kikitch :

Ben mon blog a déjà 3 ans. Le temps passe si vite mes amis.

Je reconnais que ce n’est pas toujours facile d’écrire un article par semaine quand on a déjà une vie bien remplie par un job prenant, un chéri geek hyperactif, deux Minikitch et un Cat kitch.

Pas facile non plus cette année avec l’arrêt des vide-greniers à cause de cette vilaine Covid.

Heureusement, vous êtes de plus en plus nombreux à jeter un œil sur mes vintageries (mes amis pensez à vous abonner) et l’envie d’écrire est toujours présente.

Du coup, pour mes 3 ans d’aventures bloguesque, j’ai eu envie de remplacer le top five des articles les plus lus par un top five des articles à redécouvrir.

L’idée de redonner leur chance à des objets vintage délaissés me plait. J’ai la fibre sociale mes zamis. On ne se refait pas.

Lire la suite

Drôles de dames, série culte des années 70

Drôles de dames

Vous souvenez-vous des drôles de dames ?
3 super nanas très belles, jeunes diplômées de l’école de police et peu reconnues dans leur job, deviennent de formidables détectives privées grâce à Charlie Townsend, un mystérieux milliardaire qu’elles ne parviennent jamais à rencontrer.

C’est qu’il se cache le bougre. Parfois, on a l’impression qu’elles vont y arriver, mais non. Là, j’avoue que le doute s’installe. Je vous rappelle que nos drôles de dames sont les meilleures enquêtrices au monde. Mais bon, dans les années 70, elles n’ont ni ordinateur, ni tablette, ni smartphone les nanas. Même qu’internet ça n’existait pas. Pas de panique, elles ont un cerveau et elles savent s’en servir.

Lire la suite

J’enlève le haut, pub culte de l’afficheur Avenir en 1981

On appelle ça aussi les affiches Myriam, en hommage au prénom du mannequin de la photo (la belle et souriante Myriam Szabo).

Dans les années 80, l’afficheur Avenir commande une grande campagne de pub à l’agence CLM/BBDO conçue par Pierre Berville.
A cette époque, les affichages n’avaient pas une côte d’enfer. Ils étaient jugés peu réactifs.

Bref, fin août 1981, les murs de nos villes accueillent cette affiche et son slogan devenu culte.

Tout d’abord, la souriante Myriam est sur la plage en bikini vert. Ses deux poings serrés sont posés sur ses hanches. Elle tourne le dos à la mer et nous fixe fièrement . Derrière elle, le célèbre slogan : « Le 2 septembre, j’enlève le haut ».

Affiche Myriam agence CLM demain j’enlève le haut
Lire la suite