La Boum : film culte des années 80

via GIPHY

Sophie Marceau est plus vintage que moi, mais comme je l’écris souvent, elle a moins de rides que moi.
Je ne sais pas pourquoi ça m’énerve autant.
Minikitch number one appelle ça de la jalousie, n’importe quoi!

La Boum.

Ce film culte des années 80 a marqué ma préadolescence.
J’avais même acheté le 45 Tours à Mammouth et je l’écoutais en boucle dans ma chambrette rose.

Là je sens que pour ne pas te perdre, jeune lecteur, il est nécessaire que je marque un temps d’arrêt:

  • 45 Tours : il s’agit d’un disque vinyl de petit format qu’on écoutait sur une platine disque (ou un mange-disque). Il possédait 2 chansons, une sur la face A. L’autre sur la face B.
  • Mammouth : grand supermarché dont le slogan permettait une magnifique contrepèterie :   » mammouth écrase les prix »

(Dessin de Minikitch number one)

Je trouvais Vic (Sophie Marceau dans son premier rôle) trop jolie, trop libre, trop rigolote. J’aurais voulu un amoureux comme elle, vivre à Paris comme elle, avoir une arrière grand-mère qui déchire comme elle, des cheveux raides comme elle.
Mais le seul truc qu’on avait en commun c’était une salopette en jean. Pour le reste, j’avais tout faux.

Je suis aussi allée au ciné voir la Boum 2, j’ai détesté, elle avait changé de copain. Après tout ce cirque, n’importe quoi!

Quand il y a une rediffusion à la télé, je regarde en cachette.

Minikitch number one trouve le film ringard.

Comment la chair de ma chair, le fruit de mes entrailles peut être aveugle à ce point?

I z-ont dû se tromper à la maternité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *