Dictée magique de Texas Instruments

Jeu dictée magique de Texas Instrument

Sans vouloir passer pour une fille présomptueuse (même si en réalité je le suis un petit chouïa selon mes ingrats mini Kitch ), j’ai chevillé en moi, la passion des mots et l’amour de l’orthographe.

Sans doute parce que gamine, j’avais souvent le nez plongé dans les bouquins.

Mais peut-être aussi parce que je trainais le mercredi avec mes copines de quartier, Chris et Lulu. Le père Noël leur avait déposé près de leur cheminée, ce jeu devenu depuis mythique chez les nostalgiques de leur jeunesse : La dictée magique de Texas Instruments.

Souvenirs souvenirs.

On s’allongeait sur la moquette de la chambre de Chris et Lulu et après avoir lu les Magazines Fluide Glacial planqués sous le lit de leur père, on jouait à la dictée magique.

Ensuite nos poupées Barbie faisaient la baston et on finissait par aller goûter dans leur jardin ombragé en laissant nos blondes poupées échevelées, agoniser près des magazines de leur père. Là, je parle du père de Chris et Lulu, pas du père de nos Barbie.

Barbie vintage années 80

D’ailleurs, je suis étonnée que maman Kitch n’ait pas soufflé l’idée au mien de père Noël. Elle qui kiffait les jeux éducatifs et qui ne supporte pas la moindre faute.

C’est certainement à cause de cela que mon orthographe n’est pas parfaite, notamment les accords du participe passé des verbes pronominaux. Je suis obligée d’appeler chéri Yokitch à la rescousse. J’imagine que lui, il dormait avec sa dictée magique.

https://www.youtube.com/watch?v=h3fNY66oDdI

La minute intello :

La dictée magique de son vrai nom « speaker and Spell » a été créé en 1978 par Texas Instrument. Elle sera commercialisée en France en 1979.

Elle était très novatrice pour l’époque. Elle proposait un choix de plusieurs jeux : j’épelle, le mot mystère (le pendu) notre jeu préféré, dis-le, encore une fois.

Je me souviens qu’il fallait épeler un mot en l’écrivant à l’aide des touches du clavier.

Maître Capello était la caution pédagogique du programme . Pour ceux qui ne le connaissent pas, maître Capello était un prof agrégé présentateur de jeux intello à la télé.

La dictée magique était intraitable. Si on avait réussi à écrire le mot, elle nous gratifiait d’un sonore « correct ». Mais si on échouait, alors elle nous en faisait le reproche «  c’est inexact, essaie encore une fois »

Elle est passée à la postérité dans le film E.T de Spielberg dans le fameux passage ou l’extra-terrestre s’en sert pour communiquer avec les humains.

La classe non?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *