Chaise Tulip, c’est culte, c’est beau, je la veux

Fauteuil Tulip Knoll

Cette chaise Tulip est née bien avant que mes parents ne décident de me concevoir dans une 4L. Elle est apparue bien avant la chanson Ouragan de Stéphanie de Monaco et bien avant qu’Actarus ne débarque de sa planète Euphor. Certes. Mais elle m’a toujours fait rêver. Elle et le fauteuil ovalia Egg du designer danois Henrique Thor-Larsen.

Fauteuil Tulip de Knoll, my dream :


Bon, papa et maman Kitch n’ont jamais gagné au loto et dans mon enfance, leur priorité c’était de nous nourrir, de nous blanchir, de nous emmener en vacances mais pas de permettre à nos fesses de se poser sur des sièges design. A la place, j’avais de bon gros fauteuils en bambou dont je ne retrouve ni trace sur le net, ni photos dans l’album familial. Va comprendre pourquoi.😉

Un jour, un designer finlandais répondant au doux patronyme d’Eero Saarinen, sans doute après avoir bu quelques verres d’aquavit, se fâcha tout rouge après que son orteil eut malencontreusement rencontré le pied d’une chaise. Il jura en finlandais, fort heureusement pour nos oreilles, et se jura qu’on ne l’y reprendrait plus. Après des nuits et des nuits de travail, l’idée de génie naquit et notre héros Eero créa du mobilier reposant sur un seul pied. C’est ainsi qu’en 1956 naquit la chaise Tulip, mais également le fauteuil et la table Tulip.

Chaise Tulip Knoll

Ce mobilier novateur fut édité par la maison Knoll international tout d’abord en noir et blanc.

Succès fou. Des millions de doigts de pied sont sauvés. Le monde entier chante les louanges d’Eero Saarinen. Les orteils dansent la farandole en hurlant « Eero, notre héros alléluia ».

Bon OK, cette histoire n’a pas de fondements scientifiques et est née de mon imagination, mais j’en mettrais mon pied à couper que ça s’est vraiment passé comme ça. Il ne reste plus que le problème du gros orteil se cognant contre le pied de lit à régler.

Une réflexion sur “ Chaise Tulip, c’est culte, c’est beau, je la veux ”

  • 18 septembre 2021 à 14 h 15 min
    Permalink

    Bon, ben désolée, moi je n’aime pas du tout du tout !
    Pour mon esprit cartésien (ou psychorigide ?) une chaise a 4 pieds, n’en déplaise à mes orteils !

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *